Les trois flèches - Dan Gallin (2010)

Les trois flèches,

par Dan Gallin


Le symbole du Cercle d'Olten sont trois flèches dans un cercle. Qu'est-ce qu'elles représentent?

L'affrontement avec le fascisme donne naissance, côté socialiste, à un signe de ralliement: les trois flèches. Ce symbole de combat a été conçu en 1932 par Serge Tchakhotine et Carlo Mierendoff pour la Eiserne Front (Front d'airain) allemande.

La Eiserne Front était une coalition d'organisations paramilitaires anti-nazies créée en 1931 par le SPD, le Zentrum catholique, le Parti démocrate et d'autres. Le SPD disposait déjà de sa propre organisation paramilitaire, le Reichsbanner Schwarz-Rot-Gold.

Tchakhotine était un menchévik exilé en Allemagne au milieu des années 1920 où il travaille pour les syndicats et met ses connaissances de psychologue et propagandiste au service de la social-démocratie. Lorsque Hitler prend le pouvoir en 1933 il passe au Danemark pour continuer la lutte, avant de passer en France au printemps de 1934. On le trouve alors, surnommé "Docteur Flamme", aux côtés de Marceau Pivert, dans la mise en scène des meetings et des films de la SFIO. Il est l'auteur du livre Le viol des foules par la propagande politique (1939), où il analyse les méthodes de propagande nazie et comment la contrer.

Carlo Mierendorff, militant du Reichsbanner et de la Eiserne Front, était le plus jeune député social-démocrate élu en 1930. Arrêté en 1933, il fut détenu dans différents camps de concentration jusqu'en 1938, quand il fut relâché à condition de s'abstenir de toute activité politique. Mierendorff rejoignit alors la résistance et devint un des principaux hommes de liaison de la résistance socialiste avec la résistance militaire. Il fut tué en décembre 1943 par une bombe lors d'une attaque de l'aviation alliée sur Leipzig.

On a attribué différentes significations au symbole des trois flèches. En fait, elles étaient surtout un symbole conçu pour barrer la croix gammée des Nazis sur les murs: trois gros traits, de droite à gauche, de haut en bas, simple, direct et rapide, idéal pour la bataille de propagande dans les rues. C'est là leur vraie signification.

Elles ont beaucoup servi dans l'Allemagne des années 1930 quand l'opposition militante socialiste et démocratique pouvait encore se battre, mais aussi dans la résistance. Très rapidement, dès 1932, les trois flèches ont été adoptées par les socialistes autrichiens. Réduits à l'illégalité après la guerre civile perdue en 1934, la gauche de la social-démocratie, réorganisée dans la résistance comme "Socialistes Révolutionnaires", utilise les trois flèches dans ses publications clandestines. A la libération en 1945, le SPÖ reconstitué les adopte comme son insigne officiel, en ajoutant le cercle, symbole de l'unité du mouvement.

En France, la Fédération de la Seine de la SFIO, où domine la Gauche révolutionnaire de Marceau Pivert, adopte les trois flèches dès 1934. A partir de 1936, elles signent les affiches, les tracts et l'essentiel du matériel de propagande diffusé par la SFIO, essentiellement dans la fédération de la Seine et par les Jeunesses socialistes. A la libération, en 1944, la direction de la SFIO tente d'imposer un nouveau symbole: le bonnet phrygien (déjà utilisé par les radicaux et, par ailleurs, par le Parti du Travail suisse). Mais cette proposition ne passe pas. Face à la résistance des militants, surtout dans la Fédération de la Seine, le parti décide de revenir aux trois flèches, qui resteront le symbole de la SFIO et disparaîtront avec elle en 1969.

Le SPD allemand, et un peu plus tard le SPÖ autrichien, ont abandonné les trois flèches pour les remplacer par le logo le plus plat qu soit: les trois lettres de leur acronyme. Le PS français s'est efforcé d'inventer un nouveau logo (le poing et la rose) qui a eu un succès même international, puis l'a laissé tomber. Le poing était-il trop agressif? La rose trop rouge?

Quoi qu'il en soit: quant à nous, socialistes de gauche, nous honorons la mémoire du socialisme combattant des Socialistes Révolutionnaires autrichiens, de la résistance socialiste allemande, de la Gauche révolutionnaire de la SFIO. qui tiennent lieu de tant d'autres. Nous leur rendons hommage en adoptant les trois flèches comme notre symbole.

Et, camarades: si vous voyez quelque part, sur un mur ou ailleurs, un symbole fasciste, croix celtique, crois gammée ou autre, n'hésitez pas à le barrer de trois gros traits, de droite à gauche, de haut en bas.

Ecrit pour le Cercle d'Olten, groupement des socialistes de gauche membres du PS suisse (http://www.socialism.ch), dont les trois flèches sont le logo.